• Mes cris...écrits
Mes cris...écrits

Mes cris...écrits

«Mon Dieu, si j'avais un morceau de vie... je ne laisserais pas passer un jour sans dire aux gens que j'aime que je les aime. Je convaincrais chaque femme ou chaque homme que c'est bien lui que je préfère et je vivrais amoureux de l'amour. Les hommes, je leur prouverais combien ils se trompent à croire qu'ils cessent de tomber amoureux en vieillissant, sans savoir que c'est en cessant de tomber amoureux qu'ils vieillissent ! Un enfant, je lui donnerais des ailes, mais je le laisserais apprendre à voler tout seul. Les vieux, je leur apprendrais que la mort n'est pas le lot de la vieillesse, mais celui de l'oubli. J'ai tant appris de vous, les hommes... j'ai appris que tout le monde veut vivre sur la cime des montagnes, sans savoir que le vrai bonheur réside dans la manière dont on gravit la pente. J'ai appris que lorsqu'un nouveau-né serre de son peut poing, pour la première fois, le doigt de son père, il le tient à jamais. J'ai appris qu'un homme n'est jamais autorisé à en regarder un autre de haut que pour l'aider à se relever.» Extrait d'une lettre d'adieu de Gabriel Garcia Marquez L'écriture, au départ antidote à son malheur, devient au fil du temps source de plaisir. L'auteur essaime ses sentiments à travers une poésie personnelle, pas forcément académique... Une occasion, sans doute, de laisser une marque si minime soit-elle dans la mémoire collective de l'humanité. Voir la suite

  • 2350277925

  • Amalthee