• Hillary et Bill dans les coulisses de la maison Blanche
Hillary et Bill dans les coulisses de la maison Blanche

Hillary et Bill dans les coulisses de la maison Blanche

De 1993 à 2001, les États-Unis n'ont pas été gouvernés par un président, mais deux... Plus précisément : un président et une présidente. On a rarement mesuré le rôle capital tenu par Hillary au cours des deux mandats successifs de son mari. Aucune décision n'a été prise par Bill sans qu'elle - qui n'avait pourtant aucune fonction officielle - n'ait été consultée. De fait, le couple Clinton est uni dans une même quête depuis 1974 : gagner, encore et toujours. Depuis plus de trois décennies, l'ambition politique les rapproche lorsque d'autres pans de leur vie menacent de les séparer. Comment expliquer sinon qu'Hillary - quitte à mentir de manière éhontée - ait toujours publiquement soutenu Bill lorsque ses nombreuses infidélités faisaient la une des médias ? Que le couple ait toujours fait front commun quand il a été rattrapé par les scandales financiers, dont l'affaire Whitewater ? Que Bill, en 2000, ait délibérément sacrifié la campagne présidentielle d'Al Gore au profit de celle d'Hillary, qui briguait le Sénat ? S'appuyant sur des documents inédits, des confidences d'amis et de proches collaborateurs du couple, Sally Bedell Smith retrace les huit années d'une présidence bicéphale. Une incursion dans les coulisses de la Maison-Blanche qui donne des clés pour décrypter deux personnalités aussi brillantes que complexes. Née en 1948, Sally Bedell Smith a débuté sa carrière de journaliste à l'hebdomadaire Time, avant d'entrer au New York Times. Depuis 1996, elle collabore à Vanity Fair. Elle est l'auteur de biographies de Pamela Harriman et de la princesse Diana, ainsi que de La Vie privée des Kennedy à la Maison-Blanche (First, 2006). Elle réside à Washington. Extrait du livre : Un soir d'hiver 1998, Bill et Hillary Clinton convient quelques amis à la projection d'un film à la Maison-Blanche. Depuis le début du mandat démocrate, ces occasions de passer un moment informel avec le couple présidentiel sont devenues des marques de prestige. Réunis devant la luxueuse salle de projection de l'aile est, les invités se servent en soda et pop-corn avant de s'installer dans de confortables fauteuils beiges. La coutume veut que les Clinton proposent des avant-premières, traitant ainsi leurs hôtes comme des invités d'honneur. Ce soir-là, toutefois, le film à l'affiche, Amour et Mensonges, date de 1995. Suivis de leurs convives, le Président et la Première Dame s'as­soient dans les immenses fauteuils du premier rang, annonçant un répit bienvenu après plusieurs semaines mouvementées. Cinq jours après la révélation de l'affaire Monica Lewinsky, le 21 janvier, Bill Clinton a nié avec emphase devant les caméras avoir eu une relation sexuelle avec la stagiaire âgée de vingt-quatre ans. Le jour suivant, Hillary a mis ces accusations sur le compte d'une «vaste conspiration de la droite», avant de s'enfermer dans le silence et de se remettre à ses tâches quotidiennes, à l'instar de son époux, ignorant les détails scabreux relayés par la presse. La projection marque «le retour à la vie sociale [des Clinton] après la divulgation du scandale Monica», se souvient Mary Mel French, chef du protocole et amie de longue date du couple. La comédie s'ouvre sur des scènes de bonheur conjugal entre Grâce (Julia Roberts), propriétaire d'un ranch prospère, son mari Eddie (Dennis Quaid), promoteur immobilier, et leur adorable petite fille, Caroline. Le scénario s'assombrit lorsque Grâce et Caroline sur­prennent Eddie dans les bras d'une belle blonde. La vengeance de la femme trompée ne se fait pas attendre : sous les conseils de son excentrique tante, Grâce mijote une sauce à la moutarde rehaussée de kérosène pour assaisonner le dîner. «À petite dose, ce n'est pas mortel, lui explique sa tante. Bien sûr, cela le rendra aussi malade que le chien qu'il est. [...] Parfois, un petit voyage aux frontières de la mort aide considérablement à remettre les choses en perspective.» Au générique de fin, la salle de projection sombre dans le silence. «Bill et Hillary n'ont pas soufflé mot, nous aurions tous voulu disparaître, raconte Mary Mel French, au centre d'un douloureux divorce plusieurs années auparavant. Personne n'a prononcé un mot quand nous nous sommes levés pour partir. Lorsque, à la porte, je me suis retrouvée à côté de Hillary, elle a glissé son bras sous le mien et chuchoté : "Tu veux mon avis ? Tu devrais concocter cette mixture et m'en donner un peu." Nous avons éclaté de rire, incapables de nous retenir.» Extrait de l'introduction Voir la suite

  • 9782809800784

  • Archipel Eds De L'