• Le tournant occidental de l'Allemagne après 1945
Le tournant occidental de l'Allemagne après 1945

Le tournant occidental de l'Allemagne après 1945

L'ouvrage montre comment l'Allemagne de l'Ouest s'approprie les valeurs, les systèmes de pensée, les modèles institution nels du monde occidental après 1945. Le processus d'occidentalisation, qui met fin au fameux «Sonderweg», est à l'oeuvre dans tous les domaines : économie, politique, culture. Il est le fait de multiples acteurs : Alliés occidentaux, émigrés ayant fuit le nazisme, élites et Allemands ordinaires. À côté de transferts culturels réussis, l'ouvrage met en lumière les résistances aux tentatives de réforme des Alliés (la fonction publique, l'éducation...) avec pour argument la supériorité des institutions allemandes traditionnelles. Surtout, il montre que les Allemands n'adoptent pas tel quel le modèle occidental, mais le transposent, et procèdent à des «métissages», donnant naissance à des formes composites : économie sociale de marché, capitalisme rhénan, national-pacifisme... Mais à la différence du passé, elles n'apparaissent pas dirigées contre l'Occident. Ainsi, l'Allemagne a pris le «tournant occidental», mais sans se renier pour autant. Avec la «République de Berlin»et sa «nouvelle normalité», dernier avatar de l'occidentalisation, elle reste amarrée «en Occident», dans un Occident qui change de visage. Denis Goeldel est professeur émérite de civilisation allemande à l'Université Marc Bloch de Strasbourg. Voir la suite

  • 2868202640

  • Presses Universitaires De Strasbourg

  • Mondes Germaniques

  • Mondes Germaniques